Aides financières

L’ergothérapie n’est pas un soin remboursé par la Sécurité Sociale.

 

Vous avez besoin de séances d’ergothérapie en libéral. Pour obtenir des financements, vous avez la possibilité d’effectuer des demandes aux différents organismes mentionnés ci-dessous.

 

  • MDPH : 

    •    Pour les enfants, il est possible d'obtenir l'AEEH (Allocation Education Enfant Handicapé) ou un complément d'AEEH si vous percevez déjà l'allocation.

    •    Pour les adultes de moins de 60 ans et les enfants, la PCH (Prestation de Compensation du Handicap) peut également être demandée.

 

  • CPAM : 

Faire une demande de Secours en « Prestations extra légales » ou faire une demande de Fond d’action sociale. Ces dossiers sont à retirer auprès d’une Assistante sociale de la CPAM.

 

  • Mutuelle et Caisse de retraite : 

Certaines mutuelles ou caisses de retraite peuvent prendre en charge une partie du coût des séances. Pour cela, vous devez faire une demande écrite de fond social auprès de ces organismes. Vous pouvez également prendre rendez-vous avec votre conseiller.

 

  • L’ANAH : 

Elle propose des allocations pour l’amélioration de l’habitat, lors d’aménagements de logement inaccessible à la personne en situation de handicap. 

 

  • L’APA : 

Elle peut être alloué aux personnes âgées de plus de 60 ans en manque d’autonomie et participer au financement d’actes d’ergothérapie.

 

Pour prétendre à ces aides, il faut envoyer plusieurs documents à l’organisme :

    •    Une prescription médicale pour les séances d'ergothérapie

    •    Le devis pour les séances d'ergothérapie

    •    Le compte-rendu d'évaluation ou de suivi en ergothérapie